Me Jean Claude KATENDE: « L’engagement du CLC est important pour mettre fin à l’agenda du régime »

L’annonce par le CLC de la reprise des manifestations pacifiques dans les prochains jours est une bonne nouvelle que beaucoup de congolais attendaient selon maître jean Claude Katende. Pour ce dernier, la trêve qui était décrétée par le CLC pour éprouver la bonne foi du régime dit-il illégitime et illégal du Président Joseph KABILA est finie: « Nous savons tous que le régime n’allait pas faire au droit aux demandes du CLC vu que le Président Joseph KABILA veut rester au pouvoir comme ses autres amis de l’Afrique centrale« .

Cet activiste de droit de l’homme salue toutes les actions qui ont été menées par le CLC depuis l’année dernière. Malgré les morts dont il salut la mémoire, maître jean Claude Katende demeure convaincu que l’engagement du CLC est important pour mettre fin à l’agenda du régime qui vise le maintien du président KABILA au pouvoir par tous les moyens peut on lire dans sa page d’opinion libre.

Me Jean Claude Katende salue le courage et la détermination des membres du CLC: « Ils ont accepté d’exposer leur vie et de celle des personnes qui leurs sont proches pour le bien du Congo. Leur modèle de courage et d’abnégation servira pendant encore longtemps dans notre pays. »

Cet activiste de droit de l’homme rappelle qu’il avait répondu à tous les appels à manifester du CLC et entend participer encore aux autres actions qui seront programmées bientôt.

Pour réussir cette nouvelle mobilisation et faire basculer les rapports de forces en faveur du peuple, il est important que le CLC fasse sans complaisance l’évaluation des actions qui ont été menées avant la trêve préconise maître jean Claude Katende. Et de poursuivre, il est important de se féliciter de tous les aspects positifs desdites actions, mais sans oublier qu’il y a eu aussi des faiblesses sur lesquelles il est important de travailler afin d’arriver au changement.

Pour y arriver poursuit cet activiste de droit de l’homme, le CLC devrait considérer que le régime actuel ne peut changer d’attitudes que si la mobilisation va au-delà des laïcs catholiques. L’église catholique est déjà une forte base pour les actions futures, mais tous les laïcs catholiques ne sont pas disposés à s’engager dans une confrontation directe avec un pouvoir qui est prêt à tuer ou à arrêter. D’où l’importance d’aller au-delà.

Les faiblesses sur lesquelles le CLC devrait travailler selon maître jean Claude Katende sont :

– la synergie formelle avec les autres confessions religieuses était très faible. Nous savons que ce n’est pas facile de mobiliser les autres confessions religieuses mais on doit y travailler avec une stratégie claire ;
– la mobilisation des laïcs des provinces était faible : l’implication des prêtres, abbés et curés des provinces dans quelques actions menées par les laïcs notamment à Lubumbashi était au point zéro… :

– La mobilisation de certains prêtres et curés de la ville de Kinshasa s’affaiblissait déjà. Plusieurs raisons ont été avancées (corruption, peur de représailles, intimidations, affinités familiales avec certaines personnes qui sont au pouvoir ….) ;

– La faible prise en charge des manifestants blessés ou arrêtés lors des manifestations publiques ;
D’autres observateurs actifs peuvent mentionner d’autres faiblesses, mais maître jean Claude Katende considère celles mentionnées ci comme principales.

Cette opinion n’est faite que dans le sens de réfléchir ensemble aux succès du clc conclut -il.

Joël imbole- Matininfos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *