Une nouvelle épidémie d’Ebola fait 17 morts en RDC

La République démocratique du Congo (RDC) a déclaré une nouvelle épidémie de maladie à virus Ebola, qui a déjà tué 17 personnes dans le nord-ouest du pays, à 600 kilomètres de la capitale Kinshasa.

Il s’agit d’une « urgence de santé publique de portée internationale », a indiqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

Le 3 mai, 21 cas de fièvre avec des signes hémorragiques et 17 décès ont été rapportés au ministère, qui a dépêché une équipe, appuyée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et Médecins sans frontières (MSF) dans la ville de Bikoro, située dans la forêt équatoriale, à la frontière avec la République du Congo.

L’équipe a prélevé des échantillons sur cinq nouveaux cas suspects et les a envoyés pour analyse à l’Institut national de recherches biologiques de Kinshasa. « Deux se sont révélés positifs », affirme le ministère.

Les spécialistes ont établi que le virus était de la souche Zaïre.

Aucun nouveau décès n’a été rapporté depuis dimanche chez les personnes hospitalisées ou chez les professionnels de la santé.

Une équipe pour maîtriser l’épidémie
L’OMS dit prendre la situation très au sérieux et indique travailler de pair avec les autorités de la République du Congo et de la RDC pour planifier ses activités et mobiliser des professionnels de la santé.

Il est vital de travailler en collaboration et de répondre rapidement et de manière coordonnée pour maîtriser cette maladie mortelle.

Le Dr Peter Salama, de la Protection civile et intervention à l’OMS
Dans les prochains jours, une équipe de spécialistes mise sur pied par l’OMS, notamment des épidémiologistes et des experts en prévention et contrôle des infections, se rendra sur les lieux du foyer de l’épidémie.

Ils comptent recueillir d’autres échantillons et sensibiliser la population « avec des messages de prévention et de contrôle ».

Une neuvième épidémie en RDC
Il s’agit de la neuvième épidémie d’Ebola à sévir en RDC depuis la découverte du virus en 1976. La rivière Ebola, qui coule dans l’est du pays, a donné son nom à la maladie.

La dernière épidémie d’Ebola en RDC était survenue en 2017 dans une zone très enclavée du nord-est du pays. Rapidement circonscrite, elle avait fait quatre morts sur les huit personnes infectées.

Entre 2013 et 2016, une terrible épidémie d’Ebola avait frappé l’Afrique de l’Ouest, causant plus de 11 300 morts en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.

Le virus Ebola peut se propager très rapidement et est mortel dans la majorité des cas. Il se transmet par contact direct avec les liquides organiques de la personne ou de l’animal infectés, notamment des singes et des chauves-souris.

Il n’existe pas de vaccin ni de traitement spécifique contre la fièvre d’Ebola.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *